Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be

Accidents domestiques

Accidents domestiques
  • Publié le 8/11/2017
  • Catégorie : Mon bébé
  • Tags :

Les accidents domestiques sont beaucoup plus fréquents que nous le pensons et malheureusement, les plus petits en sont les premières victimes. Ils constituent d’ailleurs la première cause de mortalité infantile. Cela s’explique par le fait que nos mini-explorateurs s’intéressent à tout et veulent découvrir le monde sous toutes ses coutures sans avoir conscience de tous ses dangers. Quel mal peut-il y avoir à regarder ce qui cuit dans une poêle ou à mettre ses doigts dans la prise ?

Notre notion de danger en tant qu’adultes n’est pas comparable à la perception que peut en avoir un bambin. C’est pourquoi vous devez toujours avoir en tête qu’avant l’âge de 9 ans, l’enfant ne perçoit pas les risques qui l’entourent et que c’est donc à nous de veiller à ce que son environnement soit le plus sûr possible.

Comment éviter les accidents ?

Tout d’abord, il est important de prendre conscience que la majorité des accidents se produisent à l’intérieur de la maison et que pour les enfants de moins d’un an, les pièces à risque sont la cuisine, la chambre et la salle de bain avec comme principaux accidents les chutes, les suffocations et les brûlures. Pour les plus âgés, le danger se situe ensuite davantage dans la cuisine et le séjour. Une fois cela pris en compte vous pourrez agir plus aisément.

N’hésitez pas à aménager votre logement de façon à limiter les risques. Placez par exemple des barrières de protection aux endroits qui vous paraissent les plus à craindre, comme le haut et le bas des escaliers et la cuisine. Pensez également à installer des cache-prises et à verrouiller les armoires et tiroirs contenant des objets et produits dangereux. Tous vos produits ménagers (eau de javel, produit lessive…) et médicaments doivent être hors de portée même lorsqu’ils sont en usage. Les bambins adorent porter les choses à leur bouche et ils pourraient être tentés de gouter des produits toxiques. Vérifiez aussi l’accessibilité ainsi que la hauteur de vos fenêtres. Sont-elles équipées de garde-fous ? Vos meubles ont-ils des coins pointus sur lesquels votre enfant pourrait se cogner la tête ? Si tel est le cas, placez des coins en mousse par-dessus afin de réduire l’impact du choc si jamais cela venait à se produire. Ce n’est seulement que lorsque vous aurez fait le tour de votre logement et identifié tous les risques que vous pourrez passer à la deuxième étape : l’enseignement.

Il est important d’apprendre à votre petit bout ce qui constitue un danger pour lui. N’hésitez pas à lui expliquer les risques et conséquences de ce qui pourrait arriver s’il n’écoutait pas vos conseils. Répétez également les bons gestes avec lui et montrez l’exemple (regarder à gauche et à droite avant de traverser…). La prévention est plus efficace lorsqu’elle répond à des gestes conditionnés et votre enfant répétera dès lors inconsciemment les gestes que vous lui avez appris, limitant donc les dangers.

N’hésitez pas non plus à fixer des règles. Si vous estimez que la cuisine est trop dangereuse, faites le lui savoir.

Pour finir, ne le laissez jamais seul et soyez vigilent. Si vous devez urgemment vous absenter deux minutes assurez-vous qu’il soit attaché avec des harnais de sécurité et qu’il n’y ait pas de risque de chute. Laisser votre enfant sans surveillance avec un animal est également à proscrire, aussi gentil que soit l’animal.

Tout cela est plus facile à réaliser si vous parvenez à cerner la personnalité et les envies de votre bambin. Votre enfant est-il de nature très curieuse ou tente-t-il juste de se faire remarquer ? En prenant ces éléments en compte vous aurez déjà une meilleure idée des moments les plus à risque. Cependant n’oubliez pas, les accidents se produisent souvent lorsqu’on manque de vigilance. Il faut donc sans arrêt garder votre petit aventurier à l’œil.

N’oubliez pas que votre entourage joue également un grand rôle. Partagez avec vos proches vos règles de sécurité et demandez-leur (si vous êtes en déplacement) de vous aider à limiter les risques en plaçant les objets dangereux tels que les couteaux ou les cure-dents hors de portée. Vous pourrez ainsi diminuer les dangers.

Apprendre les gestes qui sauvent

Si votre petit bout a malencontreusement échappé à votre vigilance et que ce que vous redoutiez est arrivé, il sera plus aisé de lui venir en aide si vous connaissez les bons gestes. Renseignez-vous dès maintenant sur la manière appropriée de traiter les bobos les plus fréquents comme les brûlures ou les coupures. Apprenez à l’aider à expulser un objet qui serait resté coincé dans sa gorge. Tous ces réflexes pourront vous faire gagner de précieuses minutes et lui éviteront peut-être de porter les marques d’un accident à vie.

 

 

 

 

Les salons du bébé