Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be

Comment soigner la cicatrice de votre césarienne

Comment soigner la cicatrice de votre césarienne
  • Publié le 14/06/2018
  • Catégorie : Postnatal
  • Tags :

Comme toute opération chirurgicale par incision, l’accouchement par césarienne laisse une cicatrice dont il faudra prendre soin durant quelques temps. Mais entre cette marque de guerre nichée sur votre bas ventre et les quelques kilos superflus qui s’obstinent à stagner à cet endroit, vous commencez à douter d’une possible remise en forme. On ne désespère pas ! Voici comment s’en remettre en douceur.

Comment soigner la cicatrice ?

A l’hôpital, ce sont les infirmières qui prendront soin de changer le pansement et de nettoyer la plaie rougeâtre encore fraiche. Mais une fois de retour à la maison ce sera à vous de jouer ! Alors comment combattre cette vilaine blessure ?

Tout d’abord, et ce, tant que la plaie est à vif, il sera impératif de soigneusement vous laver les mains avant de procéder aux soins. Vous réduirez ainsi les risques d’infection et d’abcès de pus qui ne sont jamais très agréables. Pour nettoyer votre plaie, il vous faudra simplement utiliser de l’eau claire ainsi que de la Bétadine (si votre médecin vous le recommande) en évitant dans un premier temps les frottements trop brusques. Après votre toilette, séchez-là correctement en tamponnant délicatement avec un linge propre.

Lorsqu’un début de cicatrisation se fera sentir, n’hésitez pas à masser délicatement votre cicatrice deux fois par jour en effectuant des petits ronds avec vos doigts. Cela assouplira votre peau et évitera qu’elle ne durcisse. Par la suite, lorsque la cicatrisation sera plus avancée et que votre médecin vous aura donné son feu vert, vous pourrez utiliser une crème à base de vitamine E, de silicone, de miel ou encore de l’huile d’amande douce, réputée pour ses propriétés hydratantes.

La cicatrice reste généralement douloureuse durant les deux premiers mois et il est normal qu’un tiraillement se fasse ressentir. Cela s’explique par le fait que les différentes couches de peaux et de muscles ne cicatrisent pas au même rythme. Attention cependant si cela s’accompagne de fièvre ou d’un écoulement suspect, qui pourraient traduire une infection et qui nécessitent une intervention médicale rapide.

Au fil des mois votre cicatrice passera du rouge au rose et du rose au blanc jusqu’à devenir presque imperceptible. Petit à petit,  vous retrouverez également l’intégralité de vos sensations autour de cette zone auparavant endormie. Il arrive néanmoins qu’une zone reste définitivement insensible suite à la section d’un petit nerf.

Les gestes à éviter

Lors de la période de cicatrisation quelques règles d’or sont à respecter afin d’éviter une réouverture de la plaie ou éventuelle complication.

Il est par exemple essentiel de ne pas porter d’objets lourds ou d’effectuer des efforts physiques trop intenses. On évite donc les abdominaux pendant un petit temps et on tente de ne pas se lever trop brusquement du lit !

Les mouvements de torsions du haut du corps sont également à proscrire car ils sollicitent les points latéraux de la cicatrice et peuvent être douloureux.

Durant la première année il sera important d’éviter d’exposer votre cicatrice au soleil. Cela pourrait entrainer une réaction inflammatoire ou une pigmentation définitive. 

Les salons du bébé