Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be
Bebe.be

Accouchement par le siège

Accouchement par le siège

Vous l’avez attendu durant neuf mois et voilà que vous vous apprêtez à passer de future maman à mère à part entière. Bref, vous allez enfin accoucher et mettre au monde le plus grand amour de votre vie. Seulement voilà, votre bébé se présente par le siège… Comment se passe l'arrivée de bébé dans ce cas ?

Présentation par le siège : c’est quoi ?

Lors d’un accouchement par voie basse traditionnel, le bébé se présente la tête en bas. Mais il peut arriver, dans 3% des cas, que l’enfant se présente dans le sens inverse, c’est-à-dire les fesses, les jambes ou les pieds les premiers. On appelle ces positions des présentations par le siège.

·         Les fesses en bas - on parle de siège,

·         En tailleur - on parle de siège complet,

·         Sur les fesses avec les jambes vers le haut - on parle de siège décomplété.

Chez certaines femmes, ces positions peuvent causer des complications pour l’expulsion du bébé. En effet, le volume plus important de la tête qui devait dégager le passage pour le reste du corps, sort ici en dernier. Ce qui signifie que la tête elle-même pourrait rester bloquée et causer une asphyxie fœtale.

Peut-on retourner bébé ?

Durant le 8ème mois, vers la fin de grossesse, si bébé n’a pas la tête en bas, une tentative de retournement en milieu hospitalier peut être proposée. Il s’agit d’une version par manœuvre externe ou VME. Concrètement, le médecin tentera de retourner le fœtus en le faisant basculer sur son axe. Pour se faire, il exercera une douce pression sur l’abdomen de la mère. Cette manœuvre peut être douloureuse pour la femme, surtout s’il s’agit de son premier enfant. Le médecin gardera également un œil sur le rythme cardiaque de l’enfant via une échographie.

Les chances de succès de cette technique se situent aux alentours de 50 à 60%. Néanmoins, dans certaines situations elle peut être déconseillée. Dans le cas d’un utérus mal formé ou d’un placenta prævia, cette pratique sera contre-indiquée.

La césarienne est-elle obligatoire ?

Si la version par manœuvre externe n’a pas porté ses fruits la question de l’accouchement se pose alors. Dans cette situation, la césarienne peut être envisagée, mais n’est néanmoins pas systématique. En effet, selon la position de la tête de bébé et la largeur de votre bassin, un accouchement naturel peut tout à fait se faire. Afin de s’assurer de l’inutilité d’une intervention chirurgicale, l’équipe médicale procèdera à une radiopelvimétrie qui permettra de mesurer les dimensions du bassin de la patiente et de vérifier qu’elles dépassent celles de la tête de l’enfant. Cette équipe évaluera également le poids de bébé.

Malgré ces précautions, un accouchement vaginal par le siège n’est pas sans risque pour le foetus. Pour cette raison, l’équipe médicale au complet sera présente (anesthésiste, pédiatre, médecin…) et dans le cas d’une complication, un accouchement par césarienne d’urgence pourra être pratiqué. Le bloc opératoire n'est donc pas exclu.

Lors d'un accouchement en siège, la péridurale est vivement conseillée. Sous anesthésie, la mère sera plus sereine et facilitera dès lors les manœuvres du médecin lors de l’expulsion du bébé.

 

Les salons du bébé